Enseignements spirituels

Abc de la médiation

En Français, nous utilisons le mot "méditation" en lieu et place de dhyana qui signifie un état intérieur sans pensées, désirs ou sentiments. Un état de pure contemplation. C'est l'état de pure conscience, l'instantanéité de l'être, le silence le plus pur et donc le plus créatif.

 

 LES ERREURS

 

L'erreur fondamentale est de croire qu'il faut méditer sur quelque chose, sur une pensée, un objet, sa respiration. Certes, c'est une aide précieuse pour les débutants mais l'objet même de la méditation c'est l'absence de concentration sur quoi que ce soit. C'est tout simplement un état d’observation.

 

 L'OBSERVATION

 

Observer ce n'est pas être dans le faire, être dans la pensée. Observer c'est être spectateur de vos pensées, désirs, sentiments. Observer ce n'est pas cette idée folle de refuser de penser, vouloir ne pas penser est en soi une pensée. C'es un jeu sans fin et sans but. Observer c'est simplement être spectateur de vos pensées, des actions de votre mental.

Soyez juste celui qui regarde comme si vous regardiez un coucher de soleil, l'agitation du monde depuis un point d'observation calme et paisible. Soyez insouciant et vigilant en tant qu'observateur.

 

 LES PENSÉES

 

La plupart de vos pensées ne vous appartiennent pas, ce sont celles de vos parents, de vos proches, de vos enseignants, des médias, de vos lectures... Observez bien vos pensées et vous serez surpris de leur origine véritable. La plupart des gens pensent être libre à travers leurs pensées alors que c'est tout le contraire. La vraie liberté c'est d'agir en étant détaché de ses pensées, c'est d'être dans l'action spontanée, l'inspiration véritable.

 

  LA VIGILANCE

 

L'acte d'observation demande d'être vigilant. Ne vous immiscez pas dans vos pensées, sentiments, imageries mentales, désirs. Restez l'observateur vigilant : cette colère ce n'est pas moi, je ne la nourris pas. Elle revient, je serai toujours là à l'observer. 

La véritable méditation c'est simplement d'être pleinement conscient, d'être celui qui observe en vous. Cet état est la source de l’énergie universelle, de la joie véritable, de la béatitude. Il n'y a rien en ce monde qui peut vous faire vibrer aussi intensément car tout vient de cet état et tout y retourne.

INSPIRATIONS Poétiques

"Je suis l'homme de nulle part.

J'erre sans but dans ce monde aux apparences hostiles et qui m'est pourtant si familier.

Les expériences de mon âme m'ont formé : je suis les autres donc les autres sont moi.

Conjuguant et jugulant les flux, j'atteins le Nirvana en me contemplant, en vous contemplant dans un profond sentiment d'unité.

Je suis l'homme de nulle part.

Et si un jour vous me croisez sur votre chemin, je serai là pour vous mais sans être lié.

Je navigue sur les flots humains tel un spectre incarné dégagé de tous liens.

De mes observations, je sais ce qui vous anime. Vous êtes mus par l'envie d'exister, que vous le reconnaissiez, ou non. Ceux qui perdent cette pulsion de vie ne peuvent poursuivre.

Mais sachez que tout finit par retrouver un équilibre et ceci est valable pour toutes les dimensions.

Je le sais parce que j'ai tangué avant de retrouver la stabilité.

Car je suis l'homme de nulle part.

J'ai fais la connaissance de ce que vous appelez "Dieu". Il vous aime tellement. Il n'a qu'un seul message: "n'ayez pas peur".

Oui, Il vous aime mais d'un Amour Pur, Inconditionné, un Amour qui n'a pas d'opposé.

Je l'ai ressenti car je suis l'homme de nulle part.

Je ne peux que vous inciter à laisser votre empreinte dans ce monde, sous réserve d'être parvenu à évacuer vos peurs et vos doutes.

J'ai fais le choix de rester à vos côtés, un court instant, en tant que guide.
Car je suis l'homme de nulle part, et d'ailleurs..."

                                                                                                                                                                                                                      Thierry

"Il y a une âme universelle dont chaque homme a une part.

Tous les visages d'un même homme.

Un être universel.

Chacun est à la recherche de son salut.

Comme une braise retirée du feu.

Nous. Nous, ensemble. Un seul être.

Confondu comme l'eau qui coule,

Je ne te distingue plus de moi."

 

                                                                                                     Thierry

"Ma paix intérieure est liée à mon expérience que je ne suis personne. Mon amour pour toutes choses émane de mon savoir que je suis tout. Et entre les deux, je fluctue."

Thierry

LA PERCEPTION DE LA RÉALITÉ

De même qu'il y a des désirs et des expériences qui relèvent du corps, il y a aussi des expériences propres à l'esprit et d'autres liées exclusivement à l'âme.

Pour être plus clair, il faut savoir qu'il existe 3 états :

  • un état de veille lié au corps,
  • un état de rêve lié à l'esprit,
  • un état de sommeil profond caractéristique de l'âme

 

  • Dans l'état de veille, vos sens vous permettent de percevoir la réalité. il y a un sujet (votre corps) et un objet (ce qui est perçu par vos sens). Vous voyez une fleur : il y a votre corps d'un côté et l'objet, c'est-à-dire la fleur, de l'autre qui est perçue par vos sens. Le point d'appui de l'expérience est le corps-physique et donc votre incarnation.
  • Dans l'état de rêve, le point d'appui de l'expérience est votre corps-subtil que l'esprit utilise avec le jeu de ses propres constructions oniriques. Vous pouvez vous rendre compte que dans vos rêves vous vivez des expériences très variées qui, une fois éveillé, vous semblent souvent "étranges". En état de veille, la réflexion liée au corps physique reprend ses droits d'où cette sensation d'expérience d'étrangeté et vous vous dites : "je rêvais". Mais durant le rêve, cette expérience vécue est bien réelle, votre corps-subtil expérimente vraiment ce que vous jugerez, par la suite, n'être qu'un rêve. Dans cet état, la dualité sujet (votre corps-subtil) et objet (ce qui est ressenti par votre esprit) est présente également mais sous une forme onirique.
  • Dans l'état de sommeil profond, votre âme demeure seule, sans ego mais cet état est caché par cette torpeur propre au sommeil profond. L'éveil spirituel, c'est précisément de ressentir cet état en pleine conscience, vous ressentez alors ce que vous êtes vraiment, c'est l'intuition qui vous guide. Un état de Béatitude vous enveloppe, tout est Paix, Silence, Joie. Vous êtes en état de Pure Conscience.